NEXT TIME

Mutuelle et protection juridique

VOUS PRENEZ VOTRE RETRAITE

NOS PRECONISATIONS

VOS FRAIS MEDICAUX

L’article 4 de la loi Évin du 31 décembre 1989 n° 89-1009 vous permet de conserver des garanties similaires à celles du contrat collectif de votre entreprise. Il vous suffit d’en faire la demande à l’assureur dans les 6 mois qui suivent la rupture du contrat de travail sachant que les cotisations évoluent légalement sur 3 ans de 25 à 50 %.

En quittant votre entreprise, vous perdez les avantages liés à vos garanties professionnelles. 

Vous êtes donc amené à vous confronter à la réalité du marché et bien souvent démuni devant la profusion d'offres. Ne vous laissez pas influencer par des astuces marketing !

Pour vous aider dans votre choix, nous avons recensé, comparé les contrats proposés par les principaux acteurs du marché et négocié des solutions "clés en main". Nous avons tenu compte pour cela, des conditions générales, des garanties et des critères de tarification.

En pratique, il s’avère que le passage d'un contrat collectif à un contrat individuel fait perdre l’avantage de la participation de l’employeur. En outre, les garanties sont parfois inadaptées aux besoins de chacun.

Il est recommandé d'étudier vos besoins réels en matière de remboursement de soins et de vous tourner vers le contrat le plus adapté en matière de prestations et de prix !

Pour compléter les prestations de votre Sécurité sociale, nous proposons 3 formules spéciales de complémentaire santé, négociées en direct avec la Mutualité française, qui permettent de couvrir avec pérénité tout ou partie des frais de soins laissés à votre charge. Une adhésion simplifiée, sans augmentation avec l'âge*, sans délai d'attente et sans formalité médicale.

* Seul l'équilibre du coût de mutualisation peut être répercuté par l'assureur (rapport entre les cotisations et les prestations).

VOTRE PROTECTION JURIDIQUE

La garantie "protection juridique" vous permet d'être représenté et défendu par un organisme d'assurances dans une procédure de justice.

Elle peut aussi vous permettre d'être informé ou intervenir pour trouver une solution amiable dans un litige qui vous oppose un tiers.C'est le cas, par exemple, si vous êtes en conflit avec un voisin indélicat, un entrepreneur qui vous a vendu un service qui ne vous satisfait pas, une atteinte à la personne, une erreur médicale...
 

Elle peut aussi agir en votre nom devant la justice, notamment dans 2 types de situations :

  • si vous demandez réparation auprès d'un tiers pour un préjudice que vous estimez avoir subi,
  • ou si vous devez vous défendre, car un tiers estime avoir subi un dommage dont vous êtes responsable.

Pour obtenir le détail de nos conditions, veuillez compléter le formulaire ci-dessous, gratuitement et sans engagement.

HAUT